L’alternative aux livres papiers ? Les livres audio of course !

4668bde9ee03a7d1d63c8b39f3d22d18

Source : Pinterest

Pendant ces trois dernières années universitaires, il y a des moments où je n’ai plus vraiment le temps de lire des « vraies » livres, c’est-à-dire des romans, des autobiographies, des policiers, etc. Bref, des livres qui n’ont rien à voir avec l’Université, les sujets de mémoire ou bien l’approfondissement des cours. Je sais déjà que cela sera encore le cas pour cette dernière année universitaire avec les cours magistraux, les travaux dirigés, le mémoire et le stage qui implique un rapport de stage. Pour autant, je ne veux pas sacrifier ces moments de lecture, je veux continuer à lire et à ne pas mettre de côté ma passion favorite. La meilleure alternative pour moi est donc de me tourner vers les audio livres, ce qui me permet de profiter de mes trajets en bus, en tram et à pieds pour écouter un livre en les transférant sur mon Ipod®, mais d’autres lecteurs MP3 feront l’affaire.

Qu’est-ce qu’un livre audio ? 

 Un livre audio (synonymes : audiolivre, livre lu, livre parlé, livre sonore, livre à écouter, « audiobook » en anglais…) est la forme lue, à une ou plusieurs voix, d’une œuvre publiée au préalable sous forme écrite. La lecture est faite par un comédien, une comédienne ou par son auteur, et enregistrée dans un studio professionnel. [Source : Audiolib]

Au début, les livres audio étaient plutôt faits pour les personnes non voyantes ou mal voyantes mais ils se sont démocratiser, si on peut dire cela. On en trouve de plus en plus dans des formes différentes (CD, MP3,  dans de nombreuses catégories et pour tous les publics. Par exemple, j’ai pu écouter les audio livres suivants (liste non exhaustive) :

  • L’intégrale de la trilogie de K. Pancol (Les Yeux jaunes des crocodiles, La Valse lente des tortues, Les Écureuils de Central Park sont tristes le lundi)
  • Les trois Tomes de Millénium (Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes, La Fille qui rêvait d’un bidon d’essence, La Reine dans le palais des courants d’air)
  • Le Symbole perdu de D. Brown
  • La biographe de W. Isaacson sur Steve Jobs.

Je trouve ces livres audio principalement dans le réseau des médiathèques/bibliothèques de ma ville. Si tu n’as pas de médiathèque ou de bibliothèque à proximité, tu peux les acheter sur de nombreux sites (Audiolib, Itunes, Amazon, etc.) et même en magasin. Seul bémol, le prix est sensiblement le même que les livres papiers : par exemple, La Vérité sur l’affaire Harry Québert est à 24€90.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s