Les étudiants mais pas que…

En France, et ailleurs, de nombreux étudiants doivent composer avec une vie professionnelle, une vie familiale ou une vie de bénévolat.

  • Les étudiants – travailleurs :

« Le travail des étudiants st aujourd’hui une réalité qui reste toutefois encore trop mal connue en raison du faible nombre d’études qualitatives menées en France, et surtout de l’existence d’approches statistiques différentes » (Source : Avis et Rapport du Conseil Economique et Social, 2007, Le travail des étudiants. Rapport présenté par Laurent Bérail)

Au niveau statistique, en 2007 :  Le pourcentage de ces étudiants varient de  17 à 85 %. Les 3/4 des étudiants travaillent en cours d’années en incluant la période d’été. Plus de 40 % exercent une activité rémunérée pendant l’année universitaire. 15 à 20 % des étudiants, soit environ 400 000 personnes  travaillent de façon régulière pendant leurs études. Les emplois sont concentrés dans le secteur tertiaire : commerce de détail, éducation et hôtellerie, restauration. 1/2 des étudiants travaillent à temps partiel et la majorité sont en CDD, en travail temporaire, en emploi saisonnier. ( Source : Avis et Rapport du Conseil Economique et Social, 2007, Le travail des étudiants. Rapport présenté par Laurent Bérail)

Ce travail salarié a un impact sur leur réussite scolaire :

« Le travail salarié des étudiants diminue fortement leur chance de réussite à l’examen » de fin d’année »

« Le travail salarié n’affecte pas significativement la poursuite d’étude. »

(Source : L’impact du travail salarié des étudiants sur la réussite et la poursuite des études universitaires. Buffy, Fougere, Maurel)

  • Les étudiants-parents

L’enquête de l’Observatoire national de la vie étudiante effectué en 2010 montre que 115 000 étudiants, soit 5 % de la population étudiante sont parents. Ces étudiants sont souvent inscrits à l’Université, notamment en DU (Diplôme Universitaire) et en IFSI (Institut de formation en Soins Infirmiers). Ils sont moins présents en Ecole d’Ingénieurs ou de Commerce.  Ils ont moins d’heurs de cours et on un absentéisme plus fort : 25 % sont dans l’impossibilité d’assister à des enseignements. Les raisons de cet absentéisme sont des raisons familiales.

  •   Les étudiants – bénévoles/volontaires

L’Observatoire national de la vie étudiante, en 2003, met en avant l’engagement varié des étudiants. Les associations de jeunes les plus importantes sont l’AFEV (http://www.afev.fr/), GENEPI (http://www.genepi.fr/), Animafac (http://www.animafac.net/). L’autre forme d’engagement, c’est le volontariat et, plus particulièrement le service civique.

Selon, l’OVE, 26 % des étudiants sont bénévoles.

Derrière ces chiffres, qui sont vraiment ces étudiants ? Quelles difficultés rencontrent-ils ? Est-ce que cela a, vraiment, une incidence sur leurs études ? C’est ce que je vous propose de découvrir, par la suite, avec des témoignages des « étudiants mais pas que… »

Si vous voulez témoigner, envoyez-moi un mail 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s